2020-09-22

L'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw désigné président de transition

L'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw a été désigné officiellement président de transition du Mali ce lundi à Bamako. Le Mali connaît enfin l'identité de son président et de son Premier mi- nistre de transition. L'ex-ministre de la Défense, Bah N'Daw, a été désigné ce lundi à Bamako président de tran- sition du Mali par un comité mis en place par la junte au pouvoir depuis le putsch du 18 août, a annoncé le chef de cette junte, le colonel Assimi Goïta, à la télévision nationale. C'est donc un colonel major à la retraite qui dirigera cette transition au Mali. Le colonel et chef de la junte, Assimi Goïta, devient lui vice-prési- dent. Le colonel major Bah N'Daw est né en 1950. Il a derrière lui une longue carrière au sein de l'armée de l'air. Et après avoir pris sa retraite, il avait exercé à partir de mai 2014 le poste de ministre de la Défense en rempla- cement de Soumeylou Boubèye Maïga. Il a également déjà été autrefois aide de camp de Moussa Traoré, un poste duquel il avait démissionné. On sait que la Cédéao a exercé une forte pression sur la junte pour qu'elle nomme un civil au poste de présidentet cette hypothèse d'un ancien militaire aujourd'hui est considéré comme ac- ceptable, en tout cas pour la Cédéao qui ne devrait pas tarder à réagir. Elle avait donné jusqu'à demain à la junte pour choisir ces personnalités. En effet, le collège institué par la junte militaire et qui a désigné l'ex- ministre de la Défense Bah N'Daw s'est réuni au moment où la junte est sous la pression de la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour désigner rapidement le président et le Premier ministre qui conduiront les affaires pendant la pé- riode de transition de plusieurs mois supposée ramener les civils à la tête du pays. Le nouveau président est censé officier comme chef de l'État pendant plusieurs mois avant un retour des ci- vils au pouvoir.


2020-09-22

L'École nationale de la magistrature bientôt dirigée par une avocate

Lundi 21 septembre, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a proposé le nom de Nathalie Roret, vice-bâtonnière de Paris, pour diriger la prestigieuse École nationale de la magistrature de Bordeaux. Pour la première fois de son histoire, l'école être dirigée par une femme et qui plus est, une avocate, c'est à dire une non magistrate. Un choix qui doit encore être validé par le président de la Ré- publique, mais qui ne devrait pas apai- ser les tensions entre les magistrats et la chancellerie. Nathalie Roret, 56 ans, avocate pénaliste de formation, est en passe de devenir la première femme qui di- rigera l'ENM, l'École nationale de la magistrature. Elle aura pour mission de " dépoussiérer " l'institution et de lui insuffler de " nouvelles orientations " a déclaré le ministre de la Justice. Une feuille de route qui ne devrait pas calmer les tensions entre les magis- trats et leur ministre. Dans un livre publié il y a deux ans, avant de devenir garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti jugeait l'ENM incapable de former correcte- ment les futurs magistrats. Il avait alors demandé sa suppression pure et simple pour la transformer en une école de formation commune des ma- gistrats et des avocats. Dénonçant la proximité entre les procureurs et les juges, formés sur les mêmes bancs. Mais à un an et demi de la pro- chaine présidentielle, le temps man- que pour une refonte totale de l'insti- tution. C'est donc une ouverture plus douce de l'ENM qu'a choisi la Chan- cellerie. À ce propos, l'un des objectifs de Nathalie Roret sera, selon les mots du garde des Sceaux de " rompre avec la tentation du vase clos et de l'entre soi " des magistrats, autre- ment dit : lutter contre un prétendu corporatisme de l'ENM qui exclurait, de fait, les avocats.  Le ministre de la Justice a an- noncé la nomination de Nathalie Roret, vice-bâtonnière du barreau de Paris, à la direction de l'École natio- nale de la magistrature. Wikipedia


2020-09-22

L'Espagne met en place un "confinement sélectif" dans la région de Madrid

La liste des pays qui connaissent actuellement un rebond de conta- minations au coronavirus s'allonge de jour en jour. Alors que les États-Unis frôlent désormais la barre des 200 000 morts, qu'Israël est reconfiné de- puis vendredi dernier, la situation est également très préoccupante en Es- pagne. À la sortie du métro Callao en plein centre de Madrid, tout près de la Gran Vía, les gens sortent massi- vement. Ce lundi matin, le travail a repris et c'est aussi le premier jour de cette première mesure inédite qui veut qu'une partie de la population, la plus pauvre, qui vit dans le sud de la capitale, connaisse un " confinement sélectif ", selon le terme employé en Espagne. Sur la place de Callao, au sortir du métro, la plupart des gens trou- vent cette mesure absurde, d'une part parce qu'elle établit une ségrégation géographique entre les riches et les pauvres, et aussi car elle ne serait en rien efficace car plein de motifs font que quelqu'un d'une zone confi- née peut en sortir, comme aller au tra- vail, aller à l'hôpital, chercher les en- fants à l'école, etc… Dans ce cas, disait une employée de banque, à tout moment, ces gens peuvent con- taminer les autres, d'autant plus fa- cilement s'ils sont asymptomatiques. Réunion entre Pedro Sanchez Mali L'ex-ministre de la Défense Bah N'Daw désigné président de transition France L'École nationale de la magistrature bientôt dirigée par une avocate et Isabel Diaz Ayuso Une femme estimait de son côté que cette mesure est " une sorte de sparadrap " sur un problème qui aurait fallu traiter bien avant, il y a deux mois en renforçant les centres de dépistage et aussi donner des moyens matériels et financiers aux services de soins qui sont actuellement débordés. Une réunion est prévue ce lundi 21 septembre entre le chef du gouverne- ment socialiste Pedro Sanchez et Isa- bel Diaz Ayuso, sa grande ennemie jurée, la présidente de la région Ma- drid qui est conservatrice. Ils sont obligés de s'entendre. On verra ce qu'ils vont annoncer pour tenter de ju- guler cette crise à Madrid qui est la région d'Europe la plus touchée par le Covid-19. Réaliser rapidement 850 000 tests avec l'appui de l'armée La région et le gouvernement se rejettent la responsabilité de cette nouvelle épreuve pour les Madrilènes, mais la réunion entre la présidente de la région et le chef du gouvernement au siège du gouvernement régionale à la puerta del Sol a commencé dans un esprit plutôt constructif, relate no- tre envoyée spéciale à Madrid, Béa- trice Leveillé. La polémique sur qui doit gérer la crise ou qui a mal géré la crise, la région ou l'État dans un pays où les régions ont une grande autonomie n'est plus vraiment d'actualité. La si- tuation est grave dans la capitale et la présidente de la communauté de Madrid, Isabel Díaz Ayuso, demande au chef du gouvernement Pedro San- chez l'appui des forces armées pour réaliser rapidement 850 000 tests dans sa région. Quant au gouvernement, son ob- jectif est d'aider, pas de juger ou de mettre sous tutelle. La mesure con- cerne près d'un million de personnes qui ne pourront sortir de leur quartier que pour des raisons de première né- cessité comme aller travailler, aller chez le médecin ou amener leurs en- fants à l'école. Ce sont les habitants des quartiers les plus touchés par la pandémie mais aussi les plus pauvres de la capitale qui sont appelés à rester chez eux pour enrayer la contagion. Le gouver- nement a déjà mis en place de nom- breuses précautions: port du masque, distanciation sociale, mais l'Espagne reste un des pays les plus affectés par le Covid-19 en Europe.


2020-09-22

Sadio Mané fait gagner Liverpool, Edouard Mendy proche de Chelsea

Les champions d'Angleterre n'ont pas tremblé à Stamford Bridge, di- manche 20 septembre. Sur le terrain de Chelsea, Liverpool s'est imposé (2- 0) grâce à Sadio Mané, double buteur décisif. Du côté des Blues, où on a des soucis au poste de gardien, le portier sénégalais Edouard Mendy devrait s'engager très vite. Lors de la 1ère journée de Premier League, Liverpool avait été bousculé par Leeds (4-3). Un triplé de Mohamed Salah avait grandement aidé les hom- mes de Jürgen Klopp à éviter le piège tendu par le promu. Ce dimanche 20 septembre, pour la 2ème journée de championnat, l'adversaire était pré- sumé plus coriace : Chelsea, à l'ex- térieur. Le match a pourtant été plus simple pour les champions d'Angle- terre. Une expulsion provoquée et deux buts marqués pour Mané Après le triplé de Mohamed Salah le week-end dernier, Liverpool a pu compter sur son autre flèche africaine. Sadio Mané a été décisif sur le ter- rain d'un Stamford Bridge toujours désert, coronavirus oblige. Dans le temps additionnel de la première pé- riode, et alors que le score était tou- jours de 0-0, le Sénégalais est parti en profondeur dans le dos de la dé- fense de Chelsea. Andreas Christensen l'a alors plaqué au sol, à l'extérieur de la surface. La sanction est tombée pour le défenseur : carton rouge, et Chelsea réduit à 10 contre 11 pour la deuxième moitié du match. En supériorité numérique, les Reds ont fait craquer leurs adversaires. Un bon mouvement collectif a amené le centre de Roberto Firmino pour la tête victorieuse de Sadio Mané (50e). Dans la foulée, l'attaquant a inscrit un deuxième but en alliant pressing et grossière erreur de Kepa Arrizabalaga. Le gardien espagnol a vu sa passe vers un défenseur interceptée par Mané, qui a ensuite poussé le ballon au fond des filets (54e). Edouard Mendy à un pas de Chelsea, où Kepa accumule les bourdes Selon l'organisme spécialisé dans les statistiques Opta, Sadio Mané est le troisième joueur de l'histoire de Li- verpool à inscrire deux buts à Stamford Bridge, après Steve McManaman en 1995 et Philippe Coutinho en 2015. Et puisqu'il est question de Sénégal, il pourrait bientôt y avoir du changement de côté de Chelsea. Kepa Arrizabalaga, gardien le plus cher de l'histoire (il a coûté 80 mil- lions d'euros aux Blues en 2018, quand ils l'ont acheté à l'Athletic Bil- bao), est toujours plus décrié tant il accumule les erreurs. Sa place pour- rait être remise en question, car le club londonien est sur le point de re- cruter l'international sénégalais Edouard Mendy, en provenance de Rennes. Le coach rennais, Julien Stéphan, a confirmé le départ proba- ble du portier, et l'officialisation serait toute proche. Edouard Mendy, 28 ans, pourrait avoir sa chance si l'entraîneur Frank Lampard venait à se laisser de Kepa pour de bon


2020-09-22

V. Club a terminé son stage à Bandundu avec succès

L'AS Vita Club a terminé avec suc cès, samedi 19 septembre, son stage bloqué à Bandundu, dans la pro- vince du Kwilu, dans le cadre de sa préparation de la saison sportive 2020- 2021. L'entraîneur principal du club kinois, Jean Florent Ibenge, qui a con- duit l'équipe, a indiqué à la presse que ses poulains ont joué plusieurs mat- ches amicaux qu'ils ont remportés sur des scores lourds face aux équipes de la place. Il a exprimé sa joie pour les performances de son groupe au cours dudit stage, qui était très im- portant pour l'équipe avant d'entamer le championnat national et les inter- clubs de la Confédération africaine de football (CAF). "Nous avons terminé notre stage avec succès et je garde de bons sou- venirs de Bandundu-ville. J'ai un groupe qui se dégage et il y a ceux qui sont en avance sur les autres. Ceux qui sont en avance peut-être qu'ils auront un coup de moins, et ceux qui sont peut-être moins bien vont nous faire du bien après, donc il faut toujours compter sur tout un groupe et pas seulement sur quelques individualités ", a fait savoir l'entraî- neur Ibenge devant la presse locale. Débuté le 10 septembre dernier, ce stage a permis aux clubs de Bandundu de découvrir l'une des meilleures équipes du pays, raison pour laquelle Jean Florent Ibenge a émis le vœu de voir ces équipes jouer le championnat de la Ligue 1 prochai- nement. " Il faut beaucoup travailler pour y arriver, car il n'y a que ça qui va faire en sorte qu'une équipe de Bandundu représente la province à la Ligue nationale ", a-t-il relevé.


2020-09-22

Audrey Azoulay : " Le sport un formidable vecteur de développement pour les étudiants "

La directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a dé- claré à l'occasion de la Journée inter- nationale du sport universitaire que le sport est pour les étudiants et étudian- tes un formidable vecteur de dévelop- pement individuel et collectif. Dans son message parvenu diman- che à l'ACP dans le cadre de la Jour- née internationale du sport universi- taire célébrée le 20 septembre de cha- que année, la directrice générale de l'UNESCO a indiqué que le 20 sep- tembre 1924 a vu naître les premiers Championnats du monde des étu- diants. " Des épreuves, des rivalités, des coups de théâtre, qui se jouèrent ce jour-là, on ne se souvient plus du nom des vainqueurs ou des battus, non plus, car l'essentiel, ce sont plutôt les valeurs transmises par la pratique sportive ", a-t-il relevé, ajoutant que le sport promeut des valeurs aussi fondamentales que le respect, l'esprit d'équipe, la responsabilité, la disci- pline, la persévérance, le dépasse- ment de soi et complète la formation académique et intellectuelle, raison pour laquelle l'UNESCO est très atta- chée à ce qu'une éducation physique de qualité (EPQ) soit accessible au plus grand nombre. Pour promouvoir cette éducation physique inclusive et de qualité, l'uni- versité a un rôle essentiel à jouer. Lieu de formation de soi au monde et à la citoyenneté, elle se doit aussi d'être un lieu où tout un écosystème composé de professeurs, d'éduca- teurs et d'étudiants se consacre au développement du sport pour toutes et tous. Quels que soient la situation so- ciale, l'état de santé ou la capacité physique, chacune et chacun de- vraient pouvoir le pratiquer, à un ni- veau récréatif comme compétitif, a fait observer Mme Audrey Azoulay, notant que le bénéfice qu'il y a à développer le sport dépasse de loin le seul cam- pus universitaire. C'est la raison pour laquelle l'UNESCO, en coopération avec la Fédération internationale des sports universitaires et ses 170 fédé- rations, a voulu promouvoir le sport auprès des étudiantes et des étu- diants en choisissant le 20 septem- bre pour célébrer cette Journée inter- nationale. Depuis 2016, cette Journée mar- que symboliquement le début de l'an- née universitaire et est l'occasion pour chaque établissement d'affirmer les valeurs du sport pour la construction des sociétés plus justes et plus soli- daires, a-t-elle conclut.


2020-09-22

FEATURE: Freeing Mary From Mafia Manipulation

A New Specific Department of the Pontifical Marian Academy Is Devoted to Combatting Phenomena Where Figure of Blessed Mother Is Manipulated by Organized Crime Pope Francis stressed this in his recent message, dated Aug. 15, 2020, the Feast of the Blessed Mother's Assumption, in a letter to Fr. Stefano Cecchin, President of the Pontifical International Marian Academy, which recently created a department to specifically study criminal and mafia phenomena, with the goal of "freeing the figure of Our Lady from the in- fluence of criminal organizations." On Friday, Sept. 18, at the Museo della Civilta in the EUR business dis- trict of Rome, a conference or 'morning of study' was held to welcome the Pope's invitation and examine this. Moderated by TV2000 personality, Fabio Bolzetta, various important speakers and experts addressed the theme, to a private audience full primarily of experts and ambassadors to the Holy See. ZENIT English was among the invitees. Pope St. John Paul II, Bolzetta recalled, launched similar appeals against the mafia and to protect Mary, citing his address on May 9, 1993, in Agrigento, Sicily. Speaking off the cuff, the Polish Pope denounced the Mafia as promoting a "a culture of death, profoundly inhuman, anti-Gos- pel, an enemy of human dignity and civil peace." "In the name of Christ," St. Pope John Paul II said, "I say to those responsible: Convert! One day you will face the judgment of God!". It is noteworthy too that the Polish Pope "John Paul II was a great friend of our academy", as underlined by the President of the Pontifical Internatio- nal Marian Academy, Father Stefano Cecchin, at the start of the event. Then he read Pope Francis' letter, as well as one from President of the Republic of Italy, Sergio Mattarella. In his message to the Academy, Pope Francis stresses that "Marian devotion is a religious-cultural heritage to be safeguarded in its original purity, freeing it from superstructures, powers or conditions that do not meet the evangelical criteria of justice, freedom, honesty and solidarity." Therefore the Pontiff adds that "it is necessary that the style of the Marian manifestations be in conformity with the message of the Gospel and the teachings of the Church." According to Father Cecchin, "Marian devotion is not just formal religiosity, but above all, Marian devotion is above all an imitation of Mary". "But to imitate Mary one must first know her," he noted, saying, for this reason, he toured many sanctuaries around the world. "We have all had the experience of passing from the womb to a woman. This unites us and this also Jesus wanted to live. The academy must be like the house of the holy family, says Francis, where Jesus grew up in wisdom and grace." "Growing up," the academic admitted, "I did not know the problem of the mafias and Maria." Noting many charlatans "use people's feelings, but also their difficulties, they manipulate people's feelings and consciences," he said, "They propose a mute Maria who stays at home, subject to the mafia boss, and God blesses the actions of the mafia." "The Gospel instead presents Mary as an intelligent woman," he underscored. Father Gian Matteo Roggio, Director of the Department, stressed that this department "does not want to replace the existing ones, nor seek visibility, but does instead wish to make visible those engaged in this service, offering them a place to meet and exchange ideas and knowledge, which is a service to both the civil and the ecclesial communities" "We turn to young people because young people are a privileged target of crime organizations," Roggio said, noting they are often scouted because they need money. "But since the fight against the mafia is a work of education," he highlighted, "we cater to adults above all," as adults design the economic system. "We want to create educational paths that concern the concreteness of life," Fr Roggio concluded. Even the Substitute Attorney General of Italy's Supreme Court, Ste- fano Tocci, stressed how "fundamental" it is to "culturally contrast" mafia phenomenon. "The mafia is not fought only in court, or with repression," he said. The department will focus on various areas, intended to interact among one another, including autochthonous and foreign mafias, national and international terrorism, gender-based violence, eco-mafia, juvenile distress, prevention of drug use by young people and crimes against humanity. The headquarters will be inside the Pontifical Antonianum University.  Activities and documents wi ll be shared on a digital platform. "This is meant to be just another analysis tool available to everyone," the Academy director said. But the newly-instituted department, Bolzetta summarized "will not be just an observatory, the purpose is to act." The event ended with the solemn delivery of the appointment parchment to all the members of the department. The Pontifical Internatio- nal Marian Academy was founded in 1946 by Father Carlo Bali?, OFM, with the aim of promoting scientific, speculative and historico- critical studies of the Blessed Virgin Mary. Also to promote Marian devotion, the Academy has been connected, from the beginning, with the Congregation for the Doctrine of the Faith.


2020-09-22

La prolifération des stations- services inquiète

Le collectif contre la vie chère et la défense des droits des consom- mateurs s'inquiète de la prolifération ce derniers temps des stations-servi- ces à Kinshasa, sans respect des nor- mes et conditions fixées par la loi. Dans une déclaration samedi 19 sep- tembre à Kinshasa, Jean-Pierre Kayembe, président de ce collectif, a alerté les autorités du pays sur le danger que présentent ces stations des distributions des produits pétro- liers en construction à côté des habi- tations, des écoles, et autres lieux de culte. Il cite à titre illustratif les stations en construction aux croisements des avenues Kabambare et Lwamba (ex- Bokasa), Kabambare et Kasaï ainsi que Victoire et Université. Jean-Pierre Kayembe demande l'annulation pure et simple des permis de construction de ces nouvelles stations en vue de préserver les populations riveraines.


01 02 03 04 05 06 07