2020-09-18

La situation économique du pays de nouveau appréciée au cours de la traditionnelle réunion de conjoncture économique

Les membres du Comité de Conjoncture Econo- mique se sont réunis mer- credi à l'Immeuble du gou- vernement autour du Pre- mier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba pour ap- précier la situation économi- que du pays. Selon la Vice Premier mi- nistre, ministre du Plan, Ely- sée Munembwe qui a fait le point de cette séance de tra- vail, les membres du Comité de conjoncture ont examiné trois notes de conjoncture pour la période à savoir la note de conjoncture écono- mique, la note d'information sur le Secteur minier et une note relative à une déroga- tion sur l'importation du Ci- ment à partir du Congo- Brazzaville présentée par la Federatin des Entreprises du Congo (FEC) .  Il ressort de cette réu- nion, souligne-t-elle, que la semaine a été marqué par une légère accélération du taux d'inflation due à une petite hausse des prix de céréales, des légumes et du poisson. Le marché de change a été marqué par une légère appréciation du dollar américain par rapport au franc congolais.  En ce qui concerne le Secteur Minier, la Vice Pre- mier ministre a indiqué qu'il a été relevé un accident avec pertes en vies humai- nes dans un site d'exploita- tion minière à Kamituga dans le sud Kivu.  Le gouvernement, a-t- elle fait savoir,  a décidé d'ouvrir une enquête sur ce dossier et de suspendre l'ex- ploitation artisanale des mi- nerais sur ce site. Quant, la situation des cours des matières pre- mière, elle  est pour sa part marquée par une baisse des prix de toutes les matières, excepté le Cuivre et le Man- ganèse.  S'agissant de la question de la dérogation sur l'importation du Ciment présentée par la FEC, les membres du Comité de con- joncture économique ont décidé d'adresser cette pro- blématique au niveau secto- riel. Le Comité de Conjoncture Economique est composé des ministères du Budget, du Plan, d'État Travail et Prévoyance Sociale, de l'Économie Nationale, du Commerce Extérieur, des Mines, des Finances, ainsi que de la Banque Centrale du Congo, rappelle-t-on. Depuis le début de la crise sanitaire à coronavirus, le Comité de Conjoncture Eco- nomique associe régulière- ment la Fédération des En- treprises du Congo (FEC) et l'Association Nationale des Entreprises du Publique (ANEP) à ses travaux, note- t-on.


2020-09-18

7 exercices pour se débarrasser des plis sur le dos et les côtés

Même si vous avez atteint votre poids de forme, il reste toujours des séquelles de certains excès ali- mentaires. Parfois, des plis sur le dos et les côtés sont le signe d'un corps qui manque de tonification. Pour lut- ter contre ce manque de fermeté de la peau, rien de tel que des exercices ciblés. En les pratiquant, vous obtien- drez un corps tonique, raffermi et dé- barrassé des plis disgracieux. Un corps tonique et ferme nous rend plus confiant. Malheureusement, un style de vie sédentaire et de mau- vaises habitudes alimentaires peut nous faire dévier de notre objectif. Une alimentation malsaine peut également nous conduire à de nombreuses ma- ladies telles que l'obésité, les dou- leurs articulaires, le diabète ou encore les troubles cardiovasculaires. Autant d'arguments qui nous poussent à adopter de bonnes initiatives concer- nant notre santé. Pratiquer de l'exer- cice sur une base régulière permet non seulement d'éviter le surpoids mais aussi de se sentir bien dans son corps. Pour vous aider, voici 7 exerci- ces simples à faire chez vous : 1 - La nage Très utile pour renforcer la sangle abdominale et le dos, la position de la nage vous permettra de tonifier vo- tre dos. Pour cela, il suffit d'être al- longé sur le ventre. Les jambes doi- vent être écartées et le buste légère- ment relevé. Levez le bras gauche et la jambe droite simultanément. Alter- nez avec le bras droit et la jambe gau- che. Vous pouvez effectuer jusqu'à 15 répétitions de cet exercice. 2 -  La planche latérale Ce mouvement est préconisé pour avoir une taille de guêpe. Il permet également de raffermir le dos. Pour effectuer cet exercice, allongez-vous sur le côté et tenez-vous en appui sur votre bras. La posture doit être droite et tendue. Le but est de maintenir la position de 10 à 20 secondes avant de relâcher. 3 - Levers latéraux avec haltè- res Équipé d'haltères dans chaque main, vous devez lever les bras simul- tanément et les maintenir élevés pen- dant 30 secondes. Cet exercice solli- cite le dos et les côtés. Un mouve- ment complet qui vous permettra de vous débarrasser des vilains plis. 4- Extension du triceps en posi- tion du cobra Cet exercice allie yoga et muscu- lation. La position du cobra consiste à être allongée sur le ventre le buste relevé au maximum. Equipé d'haltè- res poussez vos triceps en arrière afin de toucher l'arrière de vos cuisses. Ce mouvement renforce le dos. Main- tenez cette posture et répétez 15 fois. 5- Oblique avec balle de fitness Pour cet exercice, vous aurez be- soin d'une balle de fitness. Etirez-vous latéralement en portant l'accessoire. Réalisez le même mouvement de l'autre côté pendant une quinzaine de secondes. Si vous souhaitez renfor- cez vos obliques, c'est le mouvement idéal. 6- Mouvement latéral du torse avec balle Idéal pour raffermir les obliques et vos abdominaux, ce mouvement solli- citera votre dos.  Tout en tenant la balle droite devant vous, faites des mouvements latéraux de gauche à droite. Répétez 15 fois. 7- Mouvement accroupi avec haltères Avec ce mouvement, vous sollici- terez le dos et la ceinture abdominale. C'est simple : il suffit de tenir les hal- tères avec les bras tendus et le dos en équerre puis ramenez les haltères vers votre poitrine. Faites 15 répéti- tions de cet exercice.


2020-09-18

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu apporte sa première assistance aux familles endeuillées

Quatre jours après le terrible drame qui a endeuillé la ville minière de Kamituga, le gouvernement provincial dirigé par Théo Ngwabidje  Kasi a dé- caissé environs 16 millions de francs congolais pour assister la population. L' objectif est d'assister plus de 50 familles endeuillées par l'éboulement de terre dans une mine d'or artisanale à Kamituga, dans le territoire de Mwenga. Le ministre provincial de la santé et chef de la délégation, Cosmos Kusimwa Bishisha qui a remis cette enveloppe  au maire de la ville, Alexan- dre Bundya. C'était en présence des députés provinciaux élus  de Mwenga et d'autres non originaires du coin, notamment, le rapporteur de l'Assem- blée provinciale *Amani  Kamanda Jacques,  la questeur de l'assemblée, Blandine Mozart Kalafula  et le député Fiston  Bulambo. Bien attendu, c'est le gouverne- ment provincial qui a pris en charge. Ce montant permettra a chaque fa- mille de se réorganiser pour les céré- monie de deuil. La délégation a également visité plusieurs familles, une façon de com- patir et leur réhausser le moral. Ces familles ont à leur tour  remercié le gouverneur de province, Théo Ngwabidje  pour ce geste qui prouve son affection envers ses administrés. Des puits d'or problématiques "D3" fermés Avant de quitter la ville de Kamituga, le ministre de la santé a conduit une délégation tripartite de gouvernement provincial, assemblée provinciale et chefs traditionnels au site communément appelé "D3" les puits d'or à l'origine du drame. Ces derniers  ont été fermés sur instruc- tion des autorités au niveau de la pro- vince, une cérémonie coutumière eu lieu en présence du ministre des Mi- nes, Venant Burume Muhigirwa qui a dans la foulée indiqué que cette déci- sion sera appliquée dans d'autres si- tes qui ne respectent pas les normes à travers la province.


2020-09-18

Des experts participent à la table ronde des producteurs et utilisateurs des statistiques agricoles

La RDC fait face à une montée ver- tigineuse de sa population. Ce qui fait que les besoins alimentaires du pays ont augmentés sensiblement. Ces besoins sont couverts en grande par- tie, par la production agricole. Aussi, en vue de pouvoir recadrer et orienter les politiques et stratégies du gouver- nement, il est important de disposer des données statistiques fiables et de nouvelles données qui orientent le pays. C'est dans ce cadre que le Service national des statistiques agricole (SNSA) organise depuis jeudi 17 sep- tembre 2020 à l'hôtel Sultani de la Gombe avec l'appui de la FAO, la Ta- ble ronde des producteurs et utilisa- teurs des statistiques agricoles, qui réunit les parties prenantes, en parti- culier les institutions qui sont consom- mateurs et ceux qui sont producteurs des données statistiques, dans le ca- dre du projet dénommé " Assistance préparatoire à la rédaction du grand projet de recensement général  agri- cole (RGA)" A en croire professeur Lyna Mukua, Expert en production et protection des végétaux de la FAO, le recensement agricole général est un ensemble d'ac- tivités qui va concourir à générer des données statistiques et structurelles qui orienteront les politiques et les stratégies agricoles du pays. En clair dit-elle, avant que l'on ne puisse par- ler d'un développement agricole quel- conque, on doit s'assurer qu'au niveau du pays, il existe des structures qui fonctionnent ou qui ne fonctionnent pas. C'est donc une sorte de thermo- mètre qui va évaluer le niveau actuel du secteur agricole. Ce qui permettra de conseiller les stratégies des poli- tiques que le gouvernement pourra adopter, afin d'améliorer le secteur agricole. De manière globale poursuit pro- fesseur Lyna Mukua, cette table ronde a pour objectifs, de générer des données prioritaires à collecter dans le  cadre de ce grand recensement agricole qui est en train d'être prépa- rer.  Le dernier recensement agricole en RDC rappelle-t-elle, date d'il y a près de 20 ans. Ce qui fait qu'il n'existe pas des données statistiques fiables en matière agricole sur les- quelles peut être reposée une politi- que solide et efficace en matière d'agriculture. Elle a saisi l'occasion pour rappe- ler que la FAO est un partenaire tech- nique du gouvernement en matière agricole. A travers cette table ronde, la FAO appui le SNSA pour réaliser ce travail. En d'autres termes, la FAO vient en appui au ministère de l'Agri- culture, qui organise ladite activité. C'est la raison pour laquelle les ob- jectifs de cette activité ont été pré- sentés par le Coordonateur national dudit service, qui coordonne le projet dont question. Quant aux résultats, professeur Lyna Mukua parle d'un dé- lai d'un mois ; tandis que les résul- tats du projet préparatoire sont atten- dus en 2021, mêmement pour le Re- censement général de l'agriculture (RGA) qui ne peut intervenir qu' la fin du projet préparatoire prévu pour dé- cembre 2021. " A proprement parler, les résultats du RGA sont attendus, en fin 2022 ou début 2023, avant les résultats de l'élection présidentielle ", a-t-elle affirmée. Quid du projet Assistance prépa


2020-09-18

Prophète Dodo Israël Kamba invite tous les Congolais à se réconcilier

Le pouvoir a changé de camp au sein de l'Eglise de réveil du Congo (ERC). De- puis mercredi 16 septembre 2020 en effet, le prophète Dodo Israël Kamba Balanganyi, a été sacré et investi en qua- lité de nouvel Evêque général de cette structure, après avoir été élu massivement à l'issue d'une assemblée générale extra- ordinaire tenue du 10 au 12 septembre 2020. La cérémonie de son sacre s'est déroulée au Kempisky Fleuve Congo hôtel de Gombe, en présence du vice-ministre et du Secré- taire général à la Justice ; de Mme le bourg- mestre de la commune de Gombe ; de l'Ar- chevêque général de l'ERC, Albert Kankenza Muana Mbo ; de l'honorable Eugène Diomi Ndongala ainsi que de plu- sieurs autres personnalités et de la crème ecclésiastique de l'ERC. Après des conseils lui prodigué par l'Archevêques Kaleta, prophète Dodo Kamba Israël a été sacré Evêque général de l'ERC, par un groupe des Archevêques, à la tête duquel se trouvait l'Archevêque général Albert Kankenza. Et comme pour rendre officiel cet événement, le Secrétaire général à la Justice, a au nom du vice-mi- nistre de la Justice présent dans la salle, pris acte de cette consécration, tout en fé- licitant le nouveau responsable de l'ERC. Dans son mot de circonstance à l'issue du sacre, l'Archevêque général Albert Kankenza a, après avoir félicité le nouvel Evêque général, invité l'ensemble de la communauté des églises de réveil, à multi- plier des prières d'intersection en faveur des nouveaux dirigeants ecclésiastiques de l'ERC, pour le réveil de l'évangile en RDC, afin que la paix, la concorde et la sanctification puissent caractériser leur mandat.  Après avoir reconnu les dissen- sions qui caractérisent la marche de l'ERC, Albert Kankenza reste d'avis que les malentendus doivent toujours être réglés entre frères, comme le recommande la pa- role de Dieu. " Lorsque surgissent les dif- férends entre frères, la bible nous interdit de recourir aux organes profanes, qui peu- vent être les Cours et tribunaux, et les médias, parce que les chrétiens disposent la capacité de juger même les anges, se- lon ce que nous révèle la bible : 1 Corin- thien 6 : 1-12 ", explique-t-il, rappelant la mission de l'église qui est celle de con- quérir les âmes pour le royaume des cieux. La première mission de l'église pour- suit-il, est le ministère de la réconciliation (2 Corinthiens 5-18). D'où sa recomman- dation aux nouveaux dirigeants, de s'atte- ler à réconcilier tous les frères et sœurs au sein de l'ERC, avant de se lancer dans la bataille de la conquête des âmes. Il a saisi l'occasion pour demander pardon à toute personne qui se sentirait lésée di- rectement ou indirectement par l'attitude de certains responsables de l'ERC. De la même manière, les responsables de l'ERC pardonnent également à toute personne qui les aurait offensées par leur comportement. S'adressant directement au nouvel Evê- que général, l'Archevêque général Albert Kankenza avertit que la tâche qui l'attend est ardue. Aussi devra-t-il s'entourer des bons collaborateurs remplis non seulement du Saint-Esprit, mais aussi compétents, pour accomplir cette responsabilité histo- rique avec efficacité. Parlant des défis auxquels se trouvent confrontée la RDC, l'Archevêque général Albert Kankenza a exhorté les Congolais à prier pour tous ceux que l'Eternel Dieu a élevé en dignité, en commençant par le pré- sident de la république, Félix-Antoine Tshisekedi ainsi que toutes autorités léga- lement établies, afin que la paix et le bon- heur deviennent une réalité effective en RDC, notamment dans sa partie orientale. " Levons-nous pour faire la guerre aux for- ces occultes qui endeuillent chaque jour la nation congolaise. Décrétons des croisa- des des prières pour le rétablissement d'une paix intégrale. Organisons des chaî- nes de prière sur toute l'étendue du terri- toire national, afin que la paix, l'harmonie et le développement intégral deviennent des réalités ", a-t-il recommandé. Relever les défis qui attendent l'ERC en se réconciliant avec tous A son tour, le nouvel Evêque général de l'ERC, Dodo Israël Kamba, a rappelé les objectifs contenus dans l'article 4 de l'ERC qui stipulent : consolider l'unité dans la di- versité par des rencontres des hommes de Dieu et des fidèles dans des différents groupements et composantes ; encadrer et contrôler le fonctionnement des églises, assemblées évangéliques, prophétiques ou autres communautés confessionnelles et groupes de prière pour l'observance des règles d'ordre public, de bonnes meurs et d'éthique chrétienne ; infliger des sanc- tions publiques aux récalcitrants ; garantir la survie des membres par l'organisation des formations ; préparer les membres à la gestion de la chose publique…  A bien considérer l'évaluation des ob- jectifs statutaires de l'ERC, l'Evêque gé- néral Dodo Kamba reconnaît qu'il s'est creusé une distance qui sépare les chré- tiens de cet idéal, à cause de plusieurs défis liés aux ressources humaines ; au renforcement des capacités et de gestion d'une institution digne et crédible ; à l'en- gagement sociopastoral de l'ERC, en tant qu'institution confessionnelle, appelée à gérer le temporel et ceux liés à la gestion des organisations associées ; à la promo- tion de la femme, à la jeunesse du réveil ; au partenariat avec le pouvoir public… " Aujourd'hui, ces défis nous interpellent tous et appellent aux serviteurs et servan- tes de Dieu, d'incarner une attitude et un comportement digne de foi et d'être un mo- dèle pour les troupeaux, paître les brebis et maîtriser leur situation ", explique-t-il. En outre, les serviteurs et servantes de Dieu devront également être au courant des influences sociales qui s'exercent sur leurs brebis… " Voilà pourquoi nous voulons que l'église de réveil du Congo puisse corriger les excès, et donner à tous, les raisons de croire et d'espérer une confession rel i- gieuse qui a une vision, un sens et une di- rection ; une confession religieuse qui pro- meut des valeurs ; qui rende l'homme utile à lui-même et à la société ; une confession religieuse ouverte au dialogue et à la con- certation, sel de la terre et lumière du monde, conformément aux saintes écritu- res : Matthieu 5 : 13-14 ", a rappelé l'Evê- que général Dodo Kamba, avant de promet- tre d'œuvrer pour relever les multiples dé- fis qui l'attendent durant son mandat. C'est la raison pour laquel le a-t-i l ap- pelé tous les Congolais à se réconcil ier sincèrement partout où ils se trouvent, car Jésus-Christ souhaite voir les chrétiens fleurir de joie et abandonner le vieil homme, la vengeance, le tribalisme, la corruption tout en s'accordant qu'autour des objectifs communs de développement et de paix. Pour rappel, l 'opinion doit savoir que les membres effectifs formant la majorité des membres effectifs de l 'ERC, ont agi conformément aux dispositions des arti- cles 10 et 11 de la Loi 004 du 20 juil let 2001, portant organisation et fonctionne- ment des ASBL et des établissements d'uti- lité public qui stipule que tout changement intervenu au sein du personnel chargé de la direction ou l 'administration de l 'ERC, doit faire d'une déclaration signée par la majorité des membres effectifs, et être adressée au ministère de la Justice avec copie au ministre ayant dans ses attribu- tions, le secteur d'activité des églises. Qui est Dodo Kamba ? Le nouvel Evêque général de l 'ERC, Dodo Israël Kamba Balangayi, est né à Kins- hasa le 19 octobre 1975, de l'union de Papa Kamba Tshikanda Justin (+) et de maman Tshiama Kalala Monique. Il est marié au pasteur Dorcas Mukunku Kamba depuis 2001 et père de quatre enfants, dont 3 filles et 1 garçon. Il est Licencié en Théologie, Diplômé en formation des Droits de l'homme, Diplômé en Management…, Dodo Kamba est chrétien fervent depuis l'âge de 15 ans. Il exerce dans le Ministère prophé- tique et obtient sa consécration depuis 1995. Il est le représentant légal de la Mis- sion sacerdoce royale, ex-Betsaida situé à Lemba Salongo et à Limete depuis l 'an 2000 avec plusieurs extensions à travers la ville de Kinshasa et à l'intérieur et à l'ex- térieur du pays. Il est membre effectif de l'ERC depuis 2007 et président provincial honoraire de l 'ERC/ville de Kinshasa. Evêque Dodo Kamba est également psalmiste et auteur-compositeur de l'album " Prédestinée ", écrivain et auteur du livre " L'écriture de David : secret du pouvoir ", initiateur et président de la plateforme " Révei l charismatique restaurée (RCR) ", Chevalier et ambassadeur de la paix dans l'Organisation mondiale des ambassadeurs de la paix, Conférencier et renseignant de la bonne nouvelle de Jésus-Christ, promo- teur du chaine de télévision.


2020-09-18

Le mini-sommet de Goma reprogrammé enfin pour dimanche prochain

Un mini-sommet rassemblant cinq chefs d’Etat de la région des Grands Lacs et consacré à la sécu- rité dans cette région troublée devrait se tenir dimanche après avoir été re- porté en raison notamment du refus du Burundi d’y participer, rapporter mercredi la presse congolaise. Le mini-sommet de Goma (est de la Ré- publique démocratique du congo) a été reprogrammé et aura lieu le 20 sep- tembre, selon le ministère congolais des Affaires étrangères. La cheffe de la diplomatie congo- laise, Marie Ntumba Nzeza, a reçu mardi l’ambassadeur d’Ouganda en RDC, James Mbahimba, qui a con- firmé la participation du président ougandais Yoweri Museveni, selon l’agence de presse associée (APA, privée) reçue mercredi à Bruxelles. « La tenue d’un mini sommet est prévue le 20 septembre. Au cours de cet évènement, les chefs d’Etat vont échanger sur beaucoup de sujets d’in- térêt commun pour toute la région. L’Ouganda prend part aux travaux pré- paratoires et va participer à ce som- met. Une équipe d’avance était à Goma était déjà là et j’en faisais par- tie. L’équipe ougandaise sera à Goma dès demain (mercredi, ndlr) et la réu- nion des experts se tiendra samedi et le sommet se tiendra le dimanche et les chefs d’Etat sont attendus », a déclaré M. Mbahimba à l’issue de l’entretien. La participation de quatre autres chefs d’Etat reste toutefois à confir- mer. En conseil des ministres le 4 sep- tembre, le président congolais Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait informé son gouvernement « qu’un mini-sommet se tiendrait à Goma en- tre lui-même et les chefs d’Etat ougandais, rwandais, burundais et angolais », sans donner de date. Il devait porter sur « la paix et la sécurité dans la région, les relations diplomatiques et politiques entre ces Etats, et la relance des activités éco- nomiques dans le contexte actuel de lutte contre la Covid-19 ». Le Burundi avait décliné sa parti- cipation à cause du « calendrier chargé » des autorités du pays, se- lon une communication adressée à Mme Ntumba Nzeza. Le Burundi « es- time prioritaire, dans un premier temps, l’organisation d’une rencontre bilatérale au niveau ministériel » avec la RDC.


2020-09-18

Près de 70 groupes armés signent un cessez-le-feu à Murhesa

Près de 70 groupes ar més et le gouverne- ment de la RDC se sont engagés à la cessation immédiate des hostilités et la libération des prison- niers Maï-Maï impliqués dans le processus DDRC (Désarmement, démobi- lisation et réintégration communautaire). Il s'agit de l'une de grandes réso- lutions de la réunion sécuritaire tenue du 14 au 16 septembre à Murhesa, dans le territoire de Kabare (Sud-Kivu). Le ministre délégué à la défense nationale, Syl- vain Mutombo, a indiqué que les deux parties ; à savoir : le gouvernement, d'une part, et les groupes armés, d'autre part, se sont convenus qu'il ne sera plus question de laisser les groupes armés intégrer l'armée sans ad- hérer au processus de désarmement, démobili- sation et réinsertion. Le brassage est un moment de grâce qui a ses limites, a renchéri le ministre Sylvain Mutombo, qui a repré- senté le gouvernement aux assises de Murhesa du 14 au 16 septembre. Des comités de suivi seront également consti- tués dans chaque groupe armé pour dénoncer des abus en rapport avec les crimes de droits de l'homme. Cette rencontre a été organisée par la Commis- sion interprovinciale d'appui au processus de sensibilisation, désarme- ment, démobilisation et réintégration communau- taire (CIAP-DDRC), avec l'appui financier de trois ONG spécialisées dans la résolution des conflits.


2020-09-18

Nouvelles restrictions à Lyon et Nice, peut-être à Marseille et en Guadeloupe

Des mesures de restriction seront décidées localement d'ici samedi pour les villes de Lyon et Nice, où le coronavirus circule à un niveau inquié- tant, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran ce jeudi lors d'une con- férence de presse, vouée à devenir hebdomadaire.  " Nous avons donc demandé aux préfets du Rhône et des Alpes-Mariti- mes de (...) proposer au gouverne- ment d'ici samedi les mesures qui devront être prises pour enrayer la cir- culation du virus et limiter son impact sur le système sanitaire ", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. À Lille, Toulouse, Rennes, Dijon et Paris, a-t-il ajouté,  " les seuils criti- ques ne sont pas encore atteints, mais nous serons extrêmement atten- tifs à l'évolution de la situation dans ces métropoles ". " Si la situation sanitaire ne s'améliore pas " à Marseille et en Gua- deloupe, où des mesures ont déjà été adoptées, " il faudra sans doute pren- dre des mesures encore plus fortes ", a prévenu le ministre, citant " la possible fermeture des bars " ou " l'in- terdiction des rassemblements pu- blics ". Par ailleurs, les professionnels des crèches, qui devaient jusqu'à présent porter le masque uniquement en pré- sence des parents, devront désormais le porter aussi avec les enfants, a an- noncé Olivier Véran. " Le port du mas- que sera désormais obligatoire pour tous les professionnels de crèche, y compris en présence des enfants ", a-t-il déclaré, indiquant vouloir limiter par cette mesure les contaminations d'adultes à enfants. Les hôpitaux marseillais lancent une fusée de détresse : entre leur ac- tivité générale et la gestion des nou- veaux cas de Covid, la situation se tend dans les services. L'APHM re- crute des soignants pour faire face à ce nouveau pic d'activité dans un dé- partement classé rouge dans les con- taminations au Covid-19.


01 02 03 04 05 06 07