Société

2020-07-07

30 jours accordés aux miniers pour déconfiner leurs agents retenus sur les sites d'exploitation

Les sociétés minières œuvrant dans les provinces du Lualaba et du Haut-Katanga ont 30 jours pour déconfiner leurs agents retenus sur les sites d'ex- ploitation. L'ordre émane de la ministre d'Etat en charge de l'Emploi, travail, et prévoyance sociale, Nene Nkulu. La mise en exécution de cette décision va permettre aux em- ployés qui prestent sur ces si- tes miniers de retrouver leurs fa- milles respectives après plus d'un mois de confinement. D'après l'ACP, cette décision a été prise à l'issue des concer- tations avec les responsables des entreprises minières et la délégation du gouvernement cen- tral composée des ministres de l'Emploi, travail et prévoyance sociale, de la santé et celui des mines, en mission dans la ville minière de Kolwezi. Selon Nene Nkulu, le déconfinement surtout des mi- neurs doit prendre effet immédiatement, sauf dans certains cas comme celui de l'entreprise Tenke Fungurume Mining où les tra- vailleurs vivaient déjà sur les si- tes miniers bien avant la pandé- mie du coronavirus. De son côté, le ministre de la Santé, Eteni Longondo a indiqué qu'il faut que le peuple congo lais apprenne à vivre avec la Covid-19. Car, soutient-il, il n'est pas sûr que le vaccin soit trouvé à telle ou telle période. Le ministre des Mines, Willy Kitobo a, quant à lui, rappelé que ce déconfinement a été décidé au Conseil des ministres. Mais il fau- dra y aller au cas par cas selon les réalités de chaque entreprise minière. Dans le Lualaba par exemple a-t-il souligné, il y a des entrepri- ses qui ont demandé le moratoire d'un mois avant que le déconfinement ne soit total. La plupart des responsables des entreprises minières indi- quent qu'ils étudient encore les modalités de déconfinement. Les travailleurs, de leur part, attendent avec impatience l'appli- cation de ladite décision gouver- nementale.


2020-07-07

Le lanceur d'alerte Claude Mianzuila détenu à Mbuji-Mayi

Ce consultant dénonce de- puis l'arrivée au pouvoir de Felix Tshisekedi, il y a plus d'un an, des malversations commises à la Miba, la Société minière de Bakwanga, qui exploite les dia- mants du Grand Kasaï. Il se trouve dans un cachot de la po- lice de cette localité du Kasaï oriental. Claude Mianzuila a pointé la disparition de dizaines de mil- lions de dollars quand plusieurs des plus beaux diamants ont été remplacés par des pierres de moindre valeur. Des enquêtes ont été ouvertes, une partie de l'équipe dirigeante a été suspen- due, mais le dossier semble sta- gner depuis. Claude Mianzuila est accusé d'imputations dommageables par la femme du directeur finan- cier de la Miba, récemment ci- tée par la presse locale comme ayant cherché à faire disparaitre des documents de l'ordinateur de son mari bloqué à Kinshasa. Se- lon plusieurs sources, elle accuse Claude Mianzuila d'être à l'origine de cette information et qu'elle se- rait mensongère. Pour l'avocat de Claude Mianzuila, l'arrestation de son client est plus qu'un mauvais si- gne, il y a une volonté affichée de faire oublier les malversations commises. " Il y a une main noire derrière toute cette af- faire. C'est visible même à l'oeil nu. Le directeur fi- nancier en question n'a pas porté plainte mais c'est sa femme qui ose le faire, alors M. Mianzuila est pour ces hauts ca- dres de la Miba un homme qui montre leurs faiblesses et cela ne doit pas les arranger. Donc il y a de l'acharnement autour de M. Mianzuila du fait qu'il parle, qu'il alerte la population sur la sous- traction frauduleuse de subtsances minérales appartenant à la Miba, explique l'avocat qui conclut que " le si- lence de Mianzuila " pourrait arran- ger certains.


2020-07-07

8 étirements efficaces pour soulager les douleurs du bas du dos et des hanches

Si vous souffrez de douleurs dans le bas du dos ou dans les hanches, vous n'êtes pas seul ! Kelly Collins, profes- seur de Yoga diplômée en kinésithéra- pie à l'université de San Diego, vous pro- pose 8 postures simples à réaliser chez vous. Voici les conseils qu'elle donne sur Paleohacks. Nous sommes beaucoup à souffrir de douleur dans le bas du dos et des han- ches. A l'ère de la technologie, nous tra- vaillons souvent assis devant un ordina- teur, ce qui peut provoquer des contrac- tions musculaires désagréables. Heureusement, une pratique régulière d'étirements peut aider à réduire une grande partie de ces tensions. Dans ce sens, voici 8 étirements simples à réali- ser chez vous : Position de l'enfant Cette position de yoga étire l'ensem- ble du dos ainsi que les hanches et les fessiers. Commencez par vous mettre à qua- tre pattes puis déposez vos hanches sur vos talons et avancez vos mains jusqu'à ce que vous puissiez abaisser votre front au sol. Ensuite, laissez vos bras se dé- tendre sur le sol. Maintenez la position pendant 30 secondes. Position couchée Cet étirement réduit les douleurs à la hanche et libère le bas du dos en étirant les fessiers, les piriformes (muscles du bassin) et le bas du dos. Allongez-vous sur le dos, pliez votre genou droit et placez votre cheville droite au-dessus de votre genou gauche sur la cuisse. Passez votre main droite entre vos jambes et entrelacez vos mains der- rière votre cuisse gauche. Gardez la tête et les épaules au sol pendant que vous tirez la cuisse gauche vers vous. Main- tenez la position pendant 30 secon- des, puis changez de côté. Position de torsion Cette position étire le bas du dos et réduit les douleurs à la hanche. Allongez-vous sur le dos, pliez vo- tre genou droit et placez votre che- ville droite au-dessus de votre genou gauche. Laissez vos genoux tomber doucement vers la droite, en mainte- nant la cheville droite au-dessus de la cuisse gauche afin d'effectuer une lé- gère torsion. Maintenez la position pen- dant 30 secondes, puis changez de côté. Ouverture des adducteurs Cette position ouvre les muscles ad- ducteurs et les fléchisseurs de la han- che. Commencez par vous tenir les pieds écartés, les talons à l'intérieur et les or- teils pointés légèrement vers l'extérieur. Accroupissez-vous puis placez vos mains sur l'intérieur de vos cuisses. Ap- puyez sur vos cuisses ouvertes pour sentir un étirement à l'intérieur des cuisses et de l'aine et tenez la position du- rant 30 secondes. Jambes écartées Cette position étend les fessiers, le bas du dos, le haut du dos et les ischio- jambiers. Écartez légèrement vos jambes puis ramenez votre buste vers le sol, afin que votre bras et le haut de votre tête touche le sol. Maintenez la position pendant 30 secondes puis remettez-vous en position debout en déroulement lentement votre dos. Posture de la tête de vache Cette position est très efficace pour étirer les hanches extérieures et le bas du dos. En position assise, placez votre ge- nou droit plié sur le haut de votre genou gauche plié et prenez quelques respira- tions profondes. Maintenez la position pendant 30 secondes. Torsion du cou Cet étirement libère le bas du dos, les fessiers et les piriformes. En position assisse les genoux pliés, croisez votre jambe droite sur votre jambe gauche. À l'aide de votre bras droit, te- nez votre cuisse gauche et placez votre main gauche derrière vous. Maintenez cette position pendant 30 secondes, puis changez de côté. Position du bébé heureux Cet étirement ouvre le bas du dos et étend les hanches. Allongez-vous sur le dos, pliez vos genoux et ramenez-les vers votre poi- trine. Amenez vos bras à l'intérieur de vos cuisses et atteignez les bords extérieurs de vos pieds ou de vos chevilles puis te- nez la position pendant 30 secondes.


2020-07-07

4 exercices pour améliorer votre vue sans lunettes

Le nombre de personnes ayant des problèmes de vision est en aug- mentation permanente ! Selon l’OMS environ 1,3 milliard de per- sonnes vivent avec une forme de déficience visuelle à distance ou proche dans le monde entier. Cer- taines personnes optent pour les chirurgies au laser tandis que d’autres préfèrent porter leurs lunet- tes de correction au quotidien. Mais savez-vous qu’il existe des exerci- ces pour améliorer votre vue ? Protéger votre vue est l’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire pour maintenir votre qualité de vie. Plusieurs pro- blèmes oculaires peuvent surgir au fil des années, et malheureusement le risque de perte de vision ne fait qu’augmenter avec l’âge. Voici une liste de 4 exercices pour améliorer votre vue. 4 exercices pour améliorer votre vue Exercice 1 Asseyez-vous simplement sur votre chaise et assurez-vous qu’il y a un grand espace libre devant vous. Concentrez-vous sur les ob- jets qui vous entourent, puis visez des objets éloignés de vous. Chan- gez de focus en 10 secondes. L’exercice devrait durer 5 minutes, il donne d’excellents résultats. Exercice 2 Cligner des yeux est l’un des meilleurs moyens de restaurer vo- tre vision et de renforcer vos muscles oculaires. En passant des heures devant l’ordinateur, vous ne clignez pas assez des yeux, en effet vos yeux souffrent beaucoup à cause de cela. Cligner des yeux prépare ces derniers à de nouvel- les informations et la courte pé- riode d’obscurité vous aide à re- poser votre cerveau. Exercice 3 Il est temps de faire travailler votre imagination. Imaginez qu’il y a le chiffre 8 allongé juste en face de vous. Déplacez vos yeux le long de sa «forme» pendant 5 minutes. Changez de direction et continuez pendant 5 minutes. C’est un excel- lent exercice pour les muscles de vos yeux. Exercice 4 Couvrez-vous les yeux avec vos mains, mais n’appuyez pas des- sus. Il devrait y avoir suffisamment d’espace pour cligner des yeux et regarder dans l’obscurité. Cet exercice libère le stress et la tension, essayez de le faire lorsque vous tra- vaillez sur l’ordinateur. Une bonne santé visuelle re- pose également sur certaines ha- bitudes, voici quelques conseils pour protéger vos yeux et les garder en bonne santé. Déterminez si vous présentez un risque plus élevé de maladies des yeux : Soyez au courant des an- técédents médicaux de votre famille. Est-ce que vous ou un membre de votre famille êtes diabétique ou avez des antécédents d’hypertension ? Faites des examens physiques réguliers pour vérifier le diabète et l’hypertension : Si ces maladies ne sont pas traitées, elles peuvent causer des problèmes oculaires. En particulier, le diabète et l’hyperten- sion artérielle qui peuvent entraîner une perte de vision due à la rétinopathie diabétique, à la dégé- nérescence maculaire et aux acci- dents vasculaires cérébraux. Recherchez les signes avant- coureurs de changements dans votre vision : Si vous remarquez des changements dans votre vision, consultez votre ophtalmologiste im- médiatement. Certains problèmes à rechercher sont la vision double, qui est la difficulté à voir dans des con- ditions de faible luminosité. Les autres signes et symptômes de pro- blèmes oculaires potentiellement graves qui nécessitent une attention immédiate sont les yeux rouges, des éclairs de lumière fréquents, des corps flottants, ainsi que des dou- leurs et le gonflement des yeux. Faites de l’exercice plus souvent : Selon l ’AAO, l ’American Academy of Ophtalomogy, certaines études suggèrent qu’un exercice régulier, comme la marche, peut réduire jusqu’à 70% le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge. Protégez vos yeux des rayons UV nocifs : Lorsque vous êtes à l ’extérieur pendant la jour- née, portez toujours des lunettes de soleil qui protègent vos yeux de 100% des rayons ultraviolets nocifs. Cela peut aider à réduire votre risque de cata- racte, de pinguécula (une masse jaunâtre sur le blanc de l’œil) et d’autres problèmes oculaires. Mangez une alimentation saine et équilibrée : De nom- breuses études ont montré que les antioxydants peuvent éventuel- lement réduire le risque de cataracte. Ces antioxydants sont obtenus avec un régime alimen- taire riche en fruits et légumes co- lorés.  Des études ont également montré que la consommation de poisson riche en acides gras oméga-3 peut réduire le ris- que de dégénérescence maculaire.


2020-07-07

La bousculade autour des intérêts privés risque de disqualifier la RDC

La RDC doit organiser les 9èmes jeux de la Francophonie en 2021 à Kinshasa, sur décision de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Compte tenu de la pandémie du Coronavirus qui sévit à travers le monde, la tenue de ces jeux a été repoussée en 2022. Parmi les sites retenus par le Comité international des jeux de la Francophonie (CIJF) piloté par Mme Zeina Mina, se trouve bel et bien les installations de la Foire in- ternationale de Kinshasa (FIKIN) qui a déjà accueilli depuis juin 2019, différentes délégations des autorités tant nationales qu'interna- tionales impliquées dans l'organi- sation. Alors que l'opinion attend le dé- but des travaux de construction des aires des jeux et des sites d'hé- bergement à la FIKIN comme con- venu avec le Comité d'organisation de ces jeux, à Kinshasa, des voix s'élèvent dans les milieux tant cul- turels que sportifs, pour décrier un scandale qui pointe à l'horizon, en rapport avec la bousculade qui se remarque au niveau des autorités congolaises, pour la délocalisation du site FIKIN, laquelle bousculade risque d'hypothéquer la tenue de ces jeux en RDC. Pour des intérêts jugés égoïs- tes par plusieurs analystes du monde de la culture et du sports, le Ministre d'Etat, ministre de la Coopération Internationale, Inté- gration Régionale et Francophonie, Maître Guillaume Mandjolo qui est également président du Comité national des jeux de la Francopho- nie (CNJF) est en train de peaufi- ner des stratégies en complicité avec son homologue des Sports Marcel Mbayo, vice-président de la même structure, en vue de délocaliser le grand village de ces jeux qu'est la FIKIN, site pourtant apprécié par la présidente du CIJF, Mme Zaina Mina, qui a effectué plus d'une visite dans les installations foraines, au profit du Stade Tata Raphaël. Pour réussir leur sale besogne, les deux précités ont décidé de faire recours à l'Ordre national des architectes (ONA), alors que le choix du site de la FIKIN a été en- tériné par l'architecte international de nationalité ivoirienne, retenu par le CIJF, qui a également effectué plusieurs descentes dans les ins- tallations de la FIKIN. Ces différentes visites sur le site FIKN a été sanctionné par la mise en place de la maquette de- vant abriter le site/FIKIN, dévoilée en décembre 2019, en présence de 7 ministres sectoriels concer- nés par l'organisation de ces jeux, sous la conduite du président du CNJF, Maître Guillaume Mandjolo, qui 'est fait accompagné du gou- verneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila et de son vice-gouverneur ; du Dircaba en charge des questions sociales, culturelles et sportives du Premier ministre, du Directeur de cabinet de la Représentante du Chef de l'Etat à la Francophonie, du Direc- teur du Comité national des Jeux de la Francophonie (CNJF) et de plusieurs autres responsables concernés. Hormis quelques remarques for- mulées par le président du CNJF en rapport notamment avec la capacité du parking extérieur devant accueillir les officiels lors du lancement de ces jeux à la FIKIN, la maquette a été re- tenu, en attendant le début des tra- vaux prévu initialement au mois de septembre 2020, selon le premier calendrier des travaux. Tricherie Poussés par des motifs connus par eux-mêmes, le président du CNJF, maître Guillaume Mandjolo et son vice-président, Maurice Mbayo, cherchent curieusement à délocaliser le site de ces jeux au Stade Tata Raphaël, réputé pourtant comme refuge des sans abris et des enfants de la rue, communément ap- pelés " shégués " et ce, au mépris des normes internationales de l'ins- tance internationale des jeux de la Francophonie, qu'est le CIJF. Point n'est besoin d'affirmer cette délocalisation du site voulu par les deux ministres, sera à la base de quelques incohérences, notamment la démolition de plusieurs infrastruc- tures existantes au niveau du com- plexe sportif Tata Raphaël, en l'oc- currence le Centre sportif Ujana, en plus des études d'aménagement dudit site qui sont réalisés par l'Or- dre national des architectes, qui de- vait en principe obtenir le quitus de l'architecte international ivoirien, re- tenu par le Comité international des jeux de la Francophonie. Au regard de ce que d'aucuns qualifie déjà de tricherie, le CIJF ris- que de dresser un rapport négatif à mi-parcours contre la RDC, alors que l'organisation de ces jeux au pays, favorisera non seulement la construction de plusieurs nouvelles infrastructures sur les différents si- tes retenus, mais aussi et surtout, la réhabilitation des installations de la FIKIN, victime comme on le sait, des pillages de triste mémoire. En effet, la construction des sites d'hébergement et des différentes aires des jeux, placera la FIKIN dans le régime des sites touristiques par rapport à ceux qui existent déjà et fera de manière que cette institu- tion foraine puisse reprendre ses activités, en vue de mieux remplir ses missions statutaires. Le Chef de l'Etat devra s'impli- quer De tout ce qui précède, le re- gard de l'opinion reste tourné sur le président de la république, qui à en croire plusieurs analystes poli- tiques, gagnera beaucoup au ni- veau de la population, en faisant ré- habiliter les installations de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), à travers les 9èmes jeux de la Francophonie. De ce fait, la cons- truction des nouvelles infrastructu- res à la FIKIN restera non seule- ment gravée dans la mémoire col- lective de la population congolaise, mais fera également parler du Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi aux générations futures, au motif d'avoir redonné à l'institution fo- raine du pays, sa valeur d'antan. A savoir A l'instar de visites effectuées par quelques responsables au sommet de l'OIF sur le site FIKIN, une dizaine de diplomates des pays francophones conduits par l'am- bassadeur du Canada en RDC, avait également fait le tour dans les installations foraines. A l'issue de la visite, le diplomate canadien s'est dit satisfait du fait que la FIKIN va retrouver ses an- ciennes marques. " La FIKIN est un lieu historique pour les Congolais, en particulier les kinois. Et grâce aux jeux de la Francophonie, cette institution foraine va retrouver ses anciennes marques ", avait-il dé- claré à la presse, en présence du Dg a.i de cette institution foraine, Eugène Bokopolo Bile Sambo, de la Directrice du CIJF, Mme Zeina Mina, du Directeur du CNJF, M. Zenon ainsi que de cadres de la FIKIN et plusieurs experts interna- tionaux et nationaux des 9èmes jeux de la Francophonie. A noter que c'est à l'issue du rapport dressé par des experts de l'OIF qui ont effectué plusieurs vi- sites d'évaluation technique sur les différents sites de Kinshasa en juin et juillet 2019, que la RDC avait été retenue par le Conseil permanant de la Francophonie, pour abriter les 9èmes jeux de la Francopho- nie prévus initialement en 2021, puis repoussés en 2022 à cause du Coronavirus. D'où vient alors que les responsables du Comité national des jeux de la Francopho- nie puissent se permettre de délocaliser le site retenu par les membres du Comité international des jeux de la Francophonie ? N'est-ce pas qu'il y a anguille sous roche ? Autant des questions qui nécessitent l'implication du prési- dent de la république, Félix Antoine Tshisekedi en sa qualité de garant des institutions du pays.


2020-07-07

Le FOFECEGOD a sensibilisé les leaders religieux et d'opinions

Les violences domestiques faites aux femmes et aux jeunes filles sont de plus en plus fréquentes dans la société. Elles sont dans la plupart des cas, l'objet de la vulnérabilité de celles-ci. Soucieux de mettre fin à ces fléaux qui rongent la société con- golaise dans son ensemble, le Fo- rum des femmes citoyennes et en- gagées pour la gouvernance, la dé- mocratie et le développement (FOFECEGOD) a organisé derniè- rement dans la salle polyvalente de l'Institut national de préparation pro- fessionnelle (INPP), avec le concours du BCNUDH (Bureau conjoint des Nation Unies aux Droits de l'Homme) et l'ambassade de Suisse, un ate- lier de sensibilisation en faveur des leaders religieux et d'opinions. Selon Maître Marie Lukusa Kadima, présidente du FOFECEGOD, cet atelier qui a réuni près de 50 leaders, s'inscrit dans la suite logique des activités prévues dans le cadre de ce projet de sensi- bilisation et poursuit comme objec- tif, de contribuer à la prévention et à la lutte contre les violences do- mestiques ; la sensibilisation des lea- ders religieux et d'opinions sur la prévention et la lutte contre les vio- lences domestiques ; la signature des engagements de leaders reli- gieux et d'opinions sur la prévention et la lutte contre les violences do- mestiques ; la mise en place d'une synergie des leaders religieux et d'opinions sur la prévention et la lutte contre les violences domesti- ques, surtout par ce temps de la Covid-19. Vu le caractère sensible et com- plexe des matières à traiter, Maître Marie Lukusa a invité les partici- pants à une attention soutenue, avant de remercier tous ceux qui, de près de loin, ont contribué à la réus- site de cet événement. Elle a cité entre autres, l'ambassade de Suisse en RDC et le BCNUDH pour leur ac- compagnement sans cesse dans cette lutte, ainsi que tous les inter- venants du jour sans oublier l'équipe du FOFECEGOD, qui ne cesse de se sacrifier pour la bonne cause. A l'issue de l'atelier, les partici- pants ont signé un acte d'engage- ment et ont mis en place un cadre de concertation des leaders religieux et d'opinions sur la prévention et la lutte les violences domestiques, sur- tout en ce temps où sévit la Covid- 19. Que retenir sur le FOFECEGOD ? Pour rappel, le Forum des fem- mes citoyennes et engagées pour la gouvernance, la démocratie et le dé- veloppement (FOFECEGOD), est une organisation de la société civile de droit congolais œuvrant dans le domaine de la promotion des droits des femmes et des filles. L'objectif principal est celui de contribuer au respect des droits des femmes et des filles, en combattant les violen- ces dont elles font l'objet et en pro- mouvant les valeurs positives tout en appelant à leur inclusion croissante dans les instances et processus de prise de décision au niveau local et national. Créé depuis le 24 avril 2018, le FOFECEGOD entend répondre au manque des moyens et d'outils dont les femmes et les jeunes filles font face au sein de la structure familiale sensée les protéger, pour enfin jouer un rôle dans leurs communautés et la nation congolaise. Ayant compris que la participation politique des fem- mes allait de pair avec leur autonomisation économique et que les violences domestiques consti- tuent des menaces graves sur les droits des femmes, le FOFECEGOD a entrepris de libérer le potentiel de la femme, en lui fournissant des moyens pouvant lui permettre de ré- sister aux violences, de s'épanouir et de contribuer au développement de la communauté et de la nation. C'est dans cet ordre d'idées que ce Forum a mis sur pied un projet qui porte sur la promotion de la mas- culinité positive et la lutte contre les violences domestiques et celles ba- sées sur le genre qui s'est vu impor- tant, surtout avec l'avènement de la Covid-19, car il est l'une des consé- quences de ce dernier. Ce projet in- clus la formation et la sensibilisation des parties prenantes, la fourniture des services médicaux, psychosociaux et juridiques aux vic- times, la création des cellules ou coins communautaires de monitoring et de refuge, ainsi que la construc- tion d'un réseau national fort, d'or- ganisations et de personnalités, afin de mener des actions visant à lutter contre les violences et les discriminations faites à la femme, aussi bien dans les zones urbaines que rura- les ou affectées par les conflits armés en cette période de crise sani- taire due à la Covid-19.


2020-07-07

La FENAPHACO dénonce l’assassinat du président de l’Association somalienne des PVH

Dans un communiqué de presse déposé à la rédaction de la Référence Plus, la Fédération natio- nale des Associations des Personnes handica- pées du Congo (FENAPHACO) a, à tra- vers la bouche de son coordonateur national, Maître Patrick Pindu di Lusanga, dénoncé avec la plus grande énergie, l’assassinat ignoble du président de l’Association somalienne des Person- nes handicapées, par les éléments des forces ar- mées de ce pays, au mo- tif de la défense des inté- rêts et des droits des per- sonnes vivant avec han- dicap de  la Somalie. A ce sujet, le coordon- nateur national de la FENAPHACO invite à la mobilisation de tous les PVH d’Afrique, pour dire non à cet acte barbare.


2020-07-06

Sud-Kivu : La Fondation Vision d'Aigle vol au secours du centre hospitalier de Karanda

Après avoir posé beaucoup d’actions au profit des démunis dans certains coins de Bukavu, la délégation de la  Fondation Vision d’Aigle, conduite par sa coordinatrice nationale, Mme Nancy CIRUZA est allée sensibiliser, par- tager et réconforter les patients du centre hospitalier de Karanda à Kavumu dans le territoire de Kabatela. c’était samedi 04 juillet 2020, question de palper du doigt les difficultés que traversent cet hôpital,son personnel et son corps médical. Dans leur gibecière, plusieurs matelas, de cache-nez, des désinfectants,des laves mains, des sacs de riz, des sacs d’haricots, de l’huile végétale et autres produits de première nécessité. PATIENT KOKO, Médecin Direc- teur de ce centre hospitalier,a d’abord présenté à la délégation de la fondation vision d’aigle les diffi- cultés auxquelles le personnel soignant,le corps médical et les pa- tient se heurtent. Un centre hospi- talier qui manque plusieurs appa- reils modernes et d’autres besoins urgents. Ce qui met le corps médi- cal en difficulté lors des opérations graves, a-t-il dit. Il a ensuite remercié toute l’équipe de la fondation en particu- lier la première dame du Sud -Kivu, Mme Coralie ASSELI KASI, vice - présidente de la fondation Vision d’Aigle qui n’a ménagé aucun effort afin, même de loin être aux côtés du corps médical, personnel soignant et patients de ce centre hospitalier, tout en l’encourageant de faire de même dans d’autres hôpitaux d’ici et d’ailleurs. Prenant la parole à son tour,  Mme Nancy CIRUZA, coordinatrice de la fondation vision d’aigle n’a pas manqué de  remercier  les patients du centre hospitalier de KARANDA et son personnel soignant pour l’ac- cueil lui réserver et sa délégation. Elle a aussi profité de cette occasion pour sensibiliser les concernés sur la covid-19 ,une pandémie qui ra- vage l’humanité. «Nous devons nous protéger et protéger les autres en respectant les mesures barrières ,en nous l’avant les mains régulièrement avec du sa- von et en utilisant le désinfectant,aussi en portant nos cache-nez «, a-t-elle déclara. Elle a rappellé à la population que la pre- mière Dame du Sud- Kivu, Mme  Coralie ASSELI KASI,leur  a mandaté pour  sensibiliser et  vous adresser son message qu’elle reste de coeur avec vous pour assurer la paix et le développement de la province.   Ici, plusieurs paysanes restent bloquer au centre par manque des frais des soins. Face à cette situation, la Fondation Vision d’Aigle, rem- plie d’un coeur charitable à travers la présidence de son conseil d’administration,a promis de  régler et honorer certaines factures de ces paysanes qui ont accouché, rete- nues pendant   plusieurs jours,voire  de semaines afin de  regagner dans leurs familles. Cet  acte est de plus salué par les bénéficiaires qui ont remercié,non seulement la fondation mais aussi la première dame du Sud -Kivu,surnommée comme toujours «LA FEMME AU GRAND CŒUR». Une visite guidée a été au rendez- vous pour la circonstance pour s’en- quérir de la situation effective que traverse ce centre hospitalier situé à kavumu dans le territoire de kabare. Rappelons que pour rappel,la fon- dation vision d’aigle a déjà posé plu- sieurs actions au profit des démunis,le dernier cas date du jeudi 02 juillet 2020 à l’hôpital Provincial général de référence de Bukavu où Madame Coralie ASSELI KASI est al- lée réconforter la famille de Patrick Bahizire habitant à ludaha dans le territoire de kabare,sa femme avait accouché d’un quadruplé et pourtant bien avant il était déjà Shaba deux comme on les appelle dans le lan- gage courant à Bukavu,un homme dont sa femme a accouché des jumeaux,un acte qui était salué par le médecin Directeur de cet hôpital,de tout son personnel soi- gnant et la famille bénéficiaire.


01 02 03 04 05 06