Sports

2020-09-22

Sadio Mané fait gagner Liverpool, Edouard Mendy proche de Chelsea

Les champions d'Angleterre n'ont pas tremblé à Stamford Bridge, di- manche 20 septembre. Sur le terrain de Chelsea, Liverpool s'est imposé (2- 0) grâce à Sadio Mané, double buteur décisif. Du côté des Blues, où on a des soucis au poste de gardien, le portier sénégalais Edouard Mendy devrait s'engager très vite. Lors de la 1ère journée de Premier League, Liverpool avait été bousculé par Leeds (4-3). Un triplé de Mohamed Salah avait grandement aidé les hom- mes de Jürgen Klopp à éviter le piège tendu par le promu. Ce dimanche 20 septembre, pour la 2ème journée de championnat, l'adversaire était pré- sumé plus coriace : Chelsea, à l'ex- térieur. Le match a pourtant été plus simple pour les champions d'Angle- terre. Une expulsion provoquée et deux buts marqués pour Mané Après le triplé de Mohamed Salah le week-end dernier, Liverpool a pu compter sur son autre flèche africaine. Sadio Mané a été décisif sur le ter- rain d'un Stamford Bridge toujours désert, coronavirus oblige. Dans le temps additionnel de la première pé- riode, et alors que le score était tou- jours de 0-0, le Sénégalais est parti en profondeur dans le dos de la dé- fense de Chelsea. Andreas Christensen l'a alors plaqué au sol, à l'extérieur de la surface. La sanction est tombée pour le défenseur : carton rouge, et Chelsea réduit à 10 contre 11 pour la deuxième moitié du match. En supériorité numérique, les Reds ont fait craquer leurs adversaires. Un bon mouvement collectif a amené le centre de Roberto Firmino pour la tête victorieuse de Sadio Mané (50e). Dans la foulée, l'attaquant a inscrit un deuxième but en alliant pressing et grossière erreur de Kepa Arrizabalaga. Le gardien espagnol a vu sa passe vers un défenseur interceptée par Mané, qui a ensuite poussé le ballon au fond des filets (54e). Edouard Mendy à un pas de Chelsea, où Kepa accumule les bourdes Selon l'organisme spécialisé dans les statistiques Opta, Sadio Mané est le troisième joueur de l'histoire de Li- verpool à inscrire deux buts à Stamford Bridge, après Steve McManaman en 1995 et Philippe Coutinho en 2015. Et puisqu'il est question de Sénégal, il pourrait bientôt y avoir du changement de côté de Chelsea. Kepa Arrizabalaga, gardien le plus cher de l'histoire (il a coûté 80 mil- lions d'euros aux Blues en 2018, quand ils l'ont acheté à l'Athletic Bil- bao), est toujours plus décrié tant il accumule les erreurs. Sa place pour- rait être remise en question, car le club londonien est sur le point de re- cruter l'international sénégalais Edouard Mendy, en provenance de Rennes. Le coach rennais, Julien Stéphan, a confirmé le départ proba- ble du portier, et l'officialisation serait toute proche. Edouard Mendy, 28 ans, pourrait avoir sa chance si l'entraîneur Frank Lampard venait à se laisser de Kepa pour de bon


2020-09-22

V. Club a terminé son stage à Bandundu avec succès

L'AS Vita Club a terminé avec suc cès, samedi 19 septembre, son stage bloqué à Bandundu, dans la pro- vince du Kwilu, dans le cadre de sa préparation de la saison sportive 2020- 2021. L'entraîneur principal du club kinois, Jean Florent Ibenge, qui a con- duit l'équipe, a indiqué à la presse que ses poulains ont joué plusieurs mat- ches amicaux qu'ils ont remportés sur des scores lourds face aux équipes de la place. Il a exprimé sa joie pour les performances de son groupe au cours dudit stage, qui était très im- portant pour l'équipe avant d'entamer le championnat national et les inter- clubs de la Confédération africaine de football (CAF). "Nous avons terminé notre stage avec succès et je garde de bons sou- venirs de Bandundu-ville. J'ai un groupe qui se dégage et il y a ceux qui sont en avance sur les autres. Ceux qui sont en avance peut-être qu'ils auront un coup de moins, et ceux qui sont peut-être moins bien vont nous faire du bien après, donc il faut toujours compter sur tout un groupe et pas seulement sur quelques individualités ", a fait savoir l'entraî- neur Ibenge devant la presse locale. Débuté le 10 septembre dernier, ce stage a permis aux clubs de Bandundu de découvrir l'une des meilleures équipes du pays, raison pour laquelle Jean Florent Ibenge a émis le vœu de voir ces équipes jouer le championnat de la Ligue 1 prochai- nement. " Il faut beaucoup travailler pour y arriver, car il n'y a que ça qui va faire en sorte qu'une équipe de Bandundu représente la province à la Ligue nationale ", a-t-il relevé.


2020-09-22

Audrey Azoulay : " Le sport un formidable vecteur de développement pour les étudiants "

La directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a dé- claré à l'occasion de la Journée inter- nationale du sport universitaire que le sport est pour les étudiants et étudian- tes un formidable vecteur de dévelop- pement individuel et collectif. Dans son message parvenu diman- che à l'ACP dans le cadre de la Jour- née internationale du sport universi- taire célébrée le 20 septembre de cha- que année, la directrice générale de l'UNESCO a indiqué que le 20 sep- tembre 1924 a vu naître les premiers Championnats du monde des étu- diants. " Des épreuves, des rivalités, des coups de théâtre, qui se jouèrent ce jour-là, on ne se souvient plus du nom des vainqueurs ou des battus, non plus, car l'essentiel, ce sont plutôt les valeurs transmises par la pratique sportive ", a-t-il relevé, ajoutant que le sport promeut des valeurs aussi fondamentales que le respect, l'esprit d'équipe, la responsabilité, la disci- pline, la persévérance, le dépasse- ment de soi et complète la formation académique et intellectuelle, raison pour laquelle l'UNESCO est très atta- chée à ce qu'une éducation physique de qualité (EPQ) soit accessible au plus grand nombre. Pour promouvoir cette éducation physique inclusive et de qualité, l'uni- versité a un rôle essentiel à jouer. Lieu de formation de soi au monde et à la citoyenneté, elle se doit aussi d'être un lieu où tout un écosystème composé de professeurs, d'éduca- teurs et d'étudiants se consacre au développement du sport pour toutes et tous. Quels que soient la situation so- ciale, l'état de santé ou la capacité physique, chacune et chacun de- vraient pouvoir le pratiquer, à un ni- veau récréatif comme compétitif, a fait observer Mme Audrey Azoulay, notant que le bénéfice qu'il y a à développer le sport dépasse de loin le seul cam- pus universitaire. C'est la raison pour laquelle l'UNESCO, en coopération avec la Fédération internationale des sports universitaires et ses 170 fédé- rations, a voulu promouvoir le sport auprès des étudiantes et des étu- diants en choisissant le 20 septem- bre pour célébrer cette Journée inter- nationale. Depuis 2016, cette Journée mar- que symboliquement le début de l'an- née universitaire et est l'occasion pour chaque établissement d'affirmer les valeurs du sport pour la construction des sociétés plus justes et plus soli- daires, a-t-elle conclut.


2020-09-21

La FECOFA forme 78 coachs et 31 arbitres à Mbandaka

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), en synergie avec la Direction Technique Nationale (DTN), forme 78 entraîneurs de football et 31 arbitres à Mban- daka, chef-lieu de la province de l'Equateur. Ce séminaire de formation a été lancé le 16 septembre 2020 à la salle polyvalente du Parc Joseph Kabila. Le Directeur technique natio- nal adjoint de la DTN, Medard Lusadusu, s'occupe du renfor- cement des capacités des en- traîneurs tandis que la Vice-pré- sidente de la Commission na- tionale de football féminin (CNFF) et membre de la Com- mission nationale d'arbitrage (CNA) de la Fecofa, Geneviève Lukusa, s'associe à l'autre membre de la CNA, René Tshibangu, pour prendre en charge la remise à niveau des arbitres. Cette formation réunit à la fois des arbitres actifs et des jeunes qui viennent élargir le petit cercle des hommes et des femmes qui font appliquer les règles du football sur le ter- rain. La Ligue nationale de foot- ball des jeunes (LINAFJ) que dirige Zephyr Kaninda a profité de cette session pour remettre 20 ballons aux clubs des jeu- nes joueurs de Mbandaka. Notons que les séances pra- tiques se tiennent au stade de Mbandaka. Ce moment est prisé par les habitants de la ville (Bana ya ekanga ngenge) qui vivent avec joie ces heures de bonheur du football. Bon nombre des fans du foot- ball à Mbandaka saluent cette initiative de la FECOFA. Mais surtout le choix porté sur leur province de l'Equateur pour lan- cer ce programme qui vise le développement du football en République démocratique du Congo.


2020-09-21

Une réforme de la nationalité sportive au service de l'Afrique?

La Fédération internationale de football (FIFA) a validé ce 18 sep- tembre 2020 une nouvelle réforme du changement de nationalité sportive qui pourrait profiter aux sélections africai- nes. À plus long terme. Explications… La presse spécialisée l'appelle la " Réforme El Haddadi ". Et pour cause : ce 18 septembre 2020, la Fédéra- tion internationale de football (FIFA) a adopté de nouvelles règles sur le changement de nationalité sportive qui semblent quasiment taillées sur me- sure pour permettre à Munir El Haddadi de défendre les couleurs de l'équipe du Maroc. Ce que cet atta- quant né près de Madrid, et qui a très brièvement représenté l'Espagne lors d'un match officiel en 2014, n'a jamais pu faire, malgré un recours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) déposé par la Fédération royale marocaine (FRMF). Fouzi Lekjaa, le président de la FRMF, n'a pas désarmé, après que le TAS a rejeté sa demande, avant la Coupe du monde 2018. Le vice-prési- dent de la Confédération africaine de football (CAF) a été un des grands artisans de la nouvelle règle qui pré- vaut désormais au niveau mondial pour tout joueur voulant changer d'équipe nationale A : avoir eu moins de 21 ans lors de son dernier match international en A, compter 3 sélec- tions au maximum, ne plus avoir joué avec ladite équipe nationale A depuis au moins de 3 ans, et ne pas avoir disputé de rencontres avec elle en phase finale d'une grande compétition. Zakaria Bakkali et Anwar El Ghazi également concernés Qu'est-ce qui a changé, finalement ? Et bien, avant, toute participation à un match en éliminatoires rendait qua- siment impossible - sauf circonstan- ces exceptionnelles liées à des ques- tions géopolitiques - le changement de nationalité sportive. Désormais, avoir joué les qualifications de la Coupe du monde ou de l'Euro ne sera plus rédhibitoire. Une bonne nouvelle pour de futurs jeunes binationaux souhaitant chan- ger d'allégeance, après une première expérience peu convaincante. À l'heure actuelle, les joueurs d'origines africaines pouvant immédiatement bénéficier de cette réforme semblent très peu nombreux. Hormis Munir El Haddadi, le Belge Zakaria Bakkali et le Néerlandais Anwar El Ghazi auraient, par exemple, s'ils le souhai- tent, la possibilité de rejoindre les Lions de l'Atlas. Ce qui ne déplairait sans doute pas à Fouzi Lekjaa. Des sélectionneurs favorables Les sélectionneurs d'équipes afri- caines joints par RFI, eux, sont plu- tôt positifs. Celui du Nigeria, le Germano-Français Gernot Rohr voit ça d'un bon œil : " Je pense que c'est tout d'abord une bonne chose pour les jeunes joueurs qui sont concernés par cette mesure, parce qu'il arrive par- fois qu'un joueur de moins de 21 ans ait été sélectionné dans son pays européen, justement pour qu'il soit bloqué et qu'il ne puisse pas jouer pour le pays de ses parents ou pour celui où il est né. " Il ajoute : " C'est une bonne chose, qui va dans le bon sens, parce que ça donne davantage de li- berté aux jeunes joueurs. On peut faire des erreurs, lorsqu'on a 20 ans. Or, avec ce nouveau règlement, il est pos- sible de changer de pays. " Pour le coach du Bénin, Michel Dussuyer, " c'est une réforme qui est profitable aux sélections africaines, […] c'est un assouplissement, même s'il est très encadré et très limité ". Le Français souligne : " Ça laisse la porte ouverte à de jeunes joueurs qui voudraient rejoindre une équipe natio- nale et profiter des compétitions in- ternationales, pour pouvoir vivre des moments forts. "


2020-09-18

La FIF presse la FIFA de laisser le processus électoral reprendre

La Fédération ivoirienne de football (FIF) a pressé la Fédération inter- nationale (FIFA) de lever la suspen- sion de son processus électoral, afin que celui-ci reprenne vite. Dans un courrier daté du 14 septembre, la FIF souligne le retard pris à cause de la décision de la FIFA qui empêche d'élire le nouveau patron du foot ivoi- rien. Au sein de la Fédération ivoirienne de football (FIF), on commence sé- rieusement à s'impatienter, à en juger par un courrier adressé à la Fédéra- tion internationale de football (FIFA) daté du 14 septembre 2020. Depuis le 27 août, le processus électoral de- vant conduire à la désignation d'un nouveau président de la FIF est en effet suspendu par la FIFA. Le 1er septembre dernier, celle-ci a den outre décidé de mener rapidement des audi- tions au sein de la FIF afin d'avoir une vue d'ensemble d'un processus qui fait polémique depuis plusieurs semaines et qui a notamment conduit à la non- validation de la candidature de l'ex-superstar Didier Drogba. " Ce blocage pénalise forte- ment tout le football ivoirien " Or, selon la FIF, " à ce jour 14 sep- tembre, lesdites auditions n'ont pas encore débuté et le processus élec- toral demeure donc malheureusement toujours suspendu ". Le directeur exé- cutif de la Fédération ivoirienne, Sam Etiassé, écrit que " la FIF suggère la levée de la suspension décidée par la FIFA afin que le processus électoral de poursuive ". Il assure en effet " que ce blocage pénalise fortement tout le football ivoirien ", l'absence de nou- veau président empêchant de faire avancer différents dossiers. Un problème que Sam Etiassé ex- pose au micro de notre correspondant, Emmanuel Koffi : " Le souci, c'est que nous avons d'abord la reprise du Championnat national 2020-2021 et que le 17 octobre nous avons la Supercoupe Houphouët-Boigny qui lance la nouvelle saison. Ensuite, en- dehors de la reprise du Championnat, nous avons la préparation des mat- ches de qualifications pour la CAN 2021 et pour la Coupe du monde 2022. Et, après ça, il y a aussi des contraintes qui sont liées au calen- drier politique en Côte d'Ivoire. Le 31 octobre 2020, c'est la date de l'élec- tion présidentielle et le Comité exé- cutif de la FIF voulait faire en sorte que les deux contraintes ne puissent pas se superposer. " L'élection du successeur de Sidy Diallo à la FIF était prévue le 5 sep- tembre dernier. Mais elle a été re- poussée sine die suite à l'intervention de la FIFA et à un recours déposé par un des quatre candidats.


2020-09-18

Trois équipes africaines dans le top 30

Le Sénégal (20e) reste la nation africaine la mieux placée du Clas- sement FIFA, devant la Tunisie (26e) et le Nigeria (29e). L'Algérie est 35e et le Maroc 43e. À noter que trois sé- lections d'Afrique figurent dans le Top 30 pour la première fois depuis jan- vier 2018. Pas de gros bouleversements pour les nations africaines au sein du Clas- sement FIFA mensuel, mis à jour ce 17 septembre 2020. Le Sénégal, qui est toujours 20e, reste l'équipe du continent la mieux placée, devant la Tunisie (26e, +1) et le Nigeria (29e, +2). Fait notable, c'est la première fois que trois pays africains figurent dans le Top 30 du Classement FIFA, depuis l'édition de janvier 2018. Les autres nations africaines les mieux placées sont l'Algérie (35e), le Maroc (43e), le Ghana (46e), l'Égypte (51e), le Cameroun (53e), le Mali (57e ex-aequo, -1) et la RD Congo (57e ex- aequo, -1). La Belgique reste en tête devant la France Aucune forte progression ou dé- gringolade à signaler toutefois. Avec la pandémie de Covid-19, peu de mat- ches internationaux se sont en effet disputés au cours des dernières se- maines. Et aucune équipe nationale africaine n'a ainsi joué durant la fenê- tre FIFA de septembre. Au niveau mondial, la Belgique reste première devant la France (2e), le Brésil (3e), l'Angleterre (4e) et le Portugal (5e).


2020-09-18

Publication du calendrier du championnat national 2020-2021

La Ligue nationale de foot ball (LINAFOOT) a publié jeudi 17 septembre à Kinshasa le calendrier de la ligue I 2020 - 2021. La compétition débute le 2 octobre au stade des Martyrs de Kinshasa, avec le match FC Re- naissance-As Maniema. D'après ce calendrier de la LINAFOOT, la phase aller de cette compétition qui se jouera à huis clos, à la suite de la COVID-19, prendra fin le 30 dé- cembre. Le choc de cette phase est programmé lors de la 3e jour- née : DCMP-Renaissance, le 17 octobre et VCLUB-Mazembe, le 18 octobre. Mazembe est le te- nant du titre ; tandis que Vclub, son dauphin


01 02 03 04 05 06